Churchill
     de Gaulle
coin bleu
> Accueil > Parcours > Face au désastre

Face au désastre : les accords de Munich, signés le 30 septembre 1938



« Nous venons de subir une défaite totale et absolue ».
Winston Churchill, discours à la Chambre des Communes, 5 octobre 1938

« Nous boirons le calice jusqu’à la lie ».
Charles de Gaulle, lettre à son épouse, 1er octobre 1938


En 1938, Winston Churchill et Charles de Gaulle ne se connaissent pas encore. Leur notoriété, comme les responsabilités qui sont les leurs, sont sans commune mesure. Pourtant, ils partagent une vision très voisine de la montée des périls dans les années Trente, des insuffisances stratégiques et des incohérences diplomatiques de leurs pays respectifs. Mais l’homme politique en pleine « traversée du désert » et le théoricien militaire ignoré par sa hiérarchie sont alors isolés et minoritaires face à une opinion publique persuadée que la ligne Maginot et les concessions accordées aux dictatures permettront d’éviter une nouvelle guerre. Tous deux réagissent donc très vivement à la signature des accords de Munich, symbole de cette politique de renoncements et de lâcheté.
coin du bloc bleu